• Denis THUILLLIER

Manager entraîneur


Les managers sont souvent engagés dans une course vers des objectifs toujours plus ambitieux, avec leur équipe, ou leurs équipes. 


Cette quête est aussi souvent un dilemme entre trop en faire et laisser faire. Comment ne pas être trop interventionniste pour toujours faire faire plus vite et mieux en déléguant le choix des processus plutôt qu’en s’impliquant dans l’action. 


Mais alors comment intervenir pour déclencher de grands succès et surtout des processus durables qui seront porteurs de réussites à long terme ? 


Comment agir pour que les autres fassent mieux sans être tenté de faire à leur place ? 

Comment devenir un manager entraîneur et ne pas soi-même monter sur le terrain et jouer à la place des autres ? Comment transmettre aux autres l’énergie de se dépasser, d’avoir du cran ? Comment donner envie et motiver malgré la pression de l’enjeu et la peur de l’échec.?


Les livres de management et les cours des grandes écoles disent ce qu’il faut faire, mais ne montrent pas comment acquérir les compétences distinctives pour faire grandir les autres et leur donner la capacité à se dépasser là où les autres s’arrêtent. C’est la marque des managers de haut niveau qui savent rester dans son rôle et créer pour ses équipes un environnement favorable qui les motive à s’impliquer.


Les techniques issues des pratiques du sport de haut niveau sont la base pour placer les équipes dans une logique de progrès permanent. C’est aussi ce que requiert le monde de l’entreprise : des réglages toujours plus fins pour produire plus de performance dans des environnements difficiles ou des situations dégradées, face à l’incertitude et dans le contexte de changements permanents.


Les études le prouvent quand les collaborateurs partagent l’idée selon laquelle leurs managers les aident à être performants, ils ont 17 fois plus de probabilité d’être impliqué. Au contraire quand les salariés pensent que leur manager ne les aide pas à être performant, ils ont 7 fois plus de probabilité d’être désimpliqué. Globalement les gens aiment réussir et s’impliquer pour atteindre des objectifs ambitieux, mais ils ont besoin de managers qui les encouragent et qui les soutiennent. (étude Gallup réalisée en 2013 auprès de 8000 salariés américains).


Cette capacité à soutenir, entraîner, à faire progresser, à donner de l’autonomie s’apprend par l’entraînement, comme les sportifs de haut niveau qui se préparent à être gagner le jour des grands rendez-vous pour devenir champions. C’est la répétition consciente de comportements choisis et de processus d’équipe qui crée la performance surtout quand la pression monte et que les situations se dégradent.

©Stratégie des champions